Bastet

Publié le par Horemheb

bastet.jpgBastet (egiptologia.pl)


Bastet (ou Bast pour les Egyptiens), fille de Rê ou d'Amon selon les sources, femme de Ptah, mère du lion Miysis, est une déesse dont le culte se déroulait à Bubastis (en égyptien per-bastet la « maison de Bastet »), à 80 km au Nord-Est du Caire, aujourd'hui Tell Basta, où l'on peut y voir des vestiges de son temple de granit rouge.

 
 

On la connait tous sous sa forme de chatte ou de femme à tête de chatte. Elle est parfois représentée en train d'allaiter ses petits ou encore parée de bijoux. Tantôt elle porte un petit panier ou elle joue du sistre, cet instrument de musique dont le son envoûtant était censé plaire aux dieux.

 

Sous cette apparence, elle est bienveillante et protectrice. Elle protège le foyer, les femmes, les enfants et même Pharaon qu'elle aurait allaité.

 

Or, Bastet, c'est aussi la lionne ou la femme à tête de lionne qui porte dans une main la croix Ankh, qui symbolise la vie, et le sceptre dans l'autre. On l'associe alors à ce moment-là à la déesse Sekhmet.

 

Elle part en guerre contre les ennemis de Rê. Elle peut ainsi tuer le serpent Apophis qui tente de renverser la barque solaire, appelée mesektet, sur laquelle le démiurge a pris place afin d'arpenter les mondes souterrains pour, le matin, renaître au monde. Tâche qu'il réussit toujours, pour l'éternité, concept si important pour les Egyptiens.

 

C'est sous cette forme « guerrière » qu'elle est d'abord représentée, dès l'époque thinite (3100 – 2700 av. J-C) avant de se transformer tardivement, à partir de la XXIIe dynastie (vers -950 av. J-C : époque lybienne), en chatte.

 

Son aspect dangereux de lionne reste mais il est surpassé par son côté protecteur et doux de chatte. Elle rentre peut-être les griffes mais... qui s'y frotte s'y pique.

 

C'est précisément sous cette dynastie que Bubastis devient la capitale de toute l'Egypte et qu'elle devient une déesse qui porte dans tout le Double-Pays. Forcément, lorsqu'une ville devient la capitale, elle a tout de suite une autre dimension et ainsi, la notoriété du dieu ou de la déesse local s'accroît.

 

Auparavant, comme pour de nombreux dieux et déesses, son culte était local, circonscrit à son temple à Bubastis. Plus tard, à Basse Epoque (750 – 30 av. J-C) son culte s'installe à Saqqarah.

 

Chaque année, lors du quatrième mois de l'hiver, se déroulaient à Bubastis des fêtes en son honneur. Elles étaient très attendues et appréciées des Egyptiens. On ne pouvait y accéder que par barque à cette période de l'année.

 

Hérodote en fait une description étonnante qui a toujours fait douter les égyptologues quant à son authenticité, ce qui est facilement compréhensible tant le nombre annoncé de participants est stupéfiant :

« La principale (fête) et la plus populaire a lieu à Bubastis, en l'honneur d'Artémis (Bastet)... Lorsque les Egyptiens se rendent aux fêtes de Bubastis, voici comment ils se conduisent : ils y vont par le fleuve, hommes et femmes en grand nombre, entassés pêle-mêle sur chaque embarcation... Arrivés à Bubastis, ils honorent la déesse avec de grand sacrifices et boivent plus de vin de raisin au cours de cette festivité que pendant tout le reste de l'année. Selon les gens du pays, il s'y rend, hommes et femmes réunis (sans compter les jeunes enfants), quelque sept cent mille personnes.»

A cette occasion, « les chats trépassés sont apportés à Bubastis où ils sont embaumés et enterrés dans des urnes sacrées », précise Hérodote. On peut donc aisément imaginer, et les fouilles le confirment, que des milliers de chats sont ainsi honorés.

D'ailleurs, que les chats aient le privilège d'être les rares animaux à se retrouver momifiés n'est-il pas signe du culte particulier et de « l'affection » qu'on vouait à cette déesse ?

A Bubastis et à Saqqarah ont été découverts des cimetières consacrés aux chats ainsi que des centaines de statuettes à son effigie, des momies et des amulettes en très grand nombre. Cela démontre définitivement l'importance de cette déesse pour les Egyptiens.


Sources :
- http://www.egyptos.net/egyptos/dieux/bastet.php
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Bastet
- http://www.bubastis.be/religion/relig02.html
- http://www.cathjack.ch/egypte_pages/bastet.htm

Publié dans Dieux et déesses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elévia 19/08/2008 13:12

Bastet est une des mes déesse préférer, j'ai toujours aimais les chats, sauf quand il faut nétoyer leurs bétises !

Horemheb 23/10/2007 17:03

Il est vrai que cela caractérise assez bien les femmes en général...

Ma passion du chat vient de plus loin. Mais cette déesse la conforte :)

Ludivine 23/10/2007 16:48

Tantôt chatte, tantôt lionne, c'est la définition de toute femme ;)

C'est donc de là que te vient ton amour des chats ? :p

Bizouilles